Il était une fois, un adorable enfant. Elle était aussi gentille que belle. Sa peau un peu allée et ses magnifique grands yeux gris la rendait absolument magnifique. Mais même si elle était jolie et gentille ce qu'elle vivait chez elle n'était pas tout rose. Son père alcoolique se vengeait toujours sur sa mère de n'importe quelles petites choses qui pouvait le contrarier. Puis, le jour où cette femme battue voulut s'enfuir pour proteger enfin sa fillette... La pauvre femme n'eut pas la chance de sortir de cet enfer en vie. Mais elle avait sauvé sa fille.

Enfin... Sauver était un grand mot. Passant de famille d'acceuil en famille d'acceuil, la fillette finira par se fermer aux autres, seul la musique la ferra sortir de sa bulle. En devenant adolescente, notre jeune femme commençera à découvrir la dance et les karaokés, et s'offrit le luxe de ne vivre que de ça, même si elle avait apprit un autre moyen de gagner de l'argent. Ce qui n'est pas facile tous les jours, mais au moins, elle est en paix avec soit même. 

Comment sais-je tout cela ? Et bien... Tout simplement parce que cette fille c'est moi. Je me nomme Joane Louisse. 

18-05-2017_18-05-07

Je viens tout juste d'emmenager dans un appartement pas cher du quartier de la mode de SanMyshuno. A vrai dire, ce n'est pas par plaisir que je vis ici, mais n'ayant pas les moyens d'avoir une maison correcte. J'ai choisi cet appartement. La décoration est de moi bien sûr. Enfin, sauf le tapis, que je laisse car le parquet à un petit soucis à ce niveau. Mais c'est plus pratique pour la chaise de mon ordinateur. Surtout que je passe beaucoup de temps dessus durant la journée.

18-05-2017_18-24-35

Je n'avais aucun talent en cuisine alors la nourriture que j'avais c'était soit un repas dehors, soit le cake au fruit que j'avais reçu de mes voisins. Je ne veux pas être méchante avec eux, mais c'est vraiment dégoutant. Je me demande si ce n'est pas un truc qu'ils m'ont refilé juste parce qu'eux même n'aiment pas. M'enfin, c'est pas comme si j'avais le choix.

18-05-2017_18-31-38Le point positif du quartier est surement le karaoké qui est au bout de ma rue. J'y passais la plus part de mes soirées.